Denis Lavant, pour son seul-en-scène, “Le Sourire au pied de l’échelle”, d’après un texte de Henry Miller, au Théâtre de l’Œuvre. Le récit de la crise existentielle d’un clown qui visait la lune, et qui ne voulait plus faire rire les gens, mais leur apporter de la joie. https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/denis-lavant-fait-le-clown
Source: improviser.fr “Etre soi-même rien que soi-même.”

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *